L’association des Sourciers, Géobiologistes

et Radiesthésistes du Québec

 

JACQUES ARCHAMBAULT, PREMIER SOURCIER à MONTRÉAL


Jacques Archambault émigra au Canada, à Québec, avec sa famille, en 1646. En 1651,il reçut du gouverneur de la Nouvelle-France une terre au Cap-Rouge et une autre du gouverneur de Montréal dans cette dernière ville. Après avoir habité Québec, Jacques Archambault vécut au Cap-Rouge jusqu'à l'automne de 1653. Rendu à Ville-Marie, à l'automne de 1653, Jacques Archambault y creusa, sur la Place-d'Armes actuelle, en 1658, le premier puits construit dans l'île de Montréal. Le fait est relaté par plusieurs historiens. 


Voici le contrat de Jacques Archambault pour creuser ce puits à Montréal, en 1658. 

Fut présent en sa personne JACQUES ARCHAMBAULT, habitant de l'île de Montréal, lequel a reconnu et confessé avoir fait et accordé le marché qui en suit, savoir qu'il a promis faire et fournir et garantir un PUITS dans le fort de Ville-Marie, au milieu de la cour, ou Place d'Armes, de la largeur de cinq pieds de diamètre, lequel, il s'est obligé et sera tenu fouir (excaver) à ses frais et dépens, jusqu'à ce qu'il y ait deux pieds d'eau stable au moins, c'est-à-dire deux pieds au-dessous du fil d'eau ou source.

Iceluy revêtir de pierre, remplir les terres nécessaires, et ce dans le jour de la Sainte-Catherine (25 novembre) prochain, à peine de tous dépens, dommages et intérêts à Paul de Chomedey, escuyer, Sieur de Maisonneuve, gouverneur de ladite île et lieux en dépendant, moyennant le prix de trois cents livres et dix pots d'eau-de-vie, dont le quart lui sera avancé avant l'ouverture de la terre et en outre qu'il sera fait et fourni un cintre de huit pieds de bois avec les traverses de quinze à dix-huit pieds de haut, avec une vingtaine de madriers ou grosses planches pour soutenir les terres et un moulinet avec son cordage de longueur compétente pour les vidanges.

Toutes lesquelles choses des terres et eaux demeureront audit seigneur, l'ouvrage étant fait et de plus sera fourni par ledit gouverneur audit entrepreneur la pierre rendue aux environs et circuits du puits, et la chaux et sable nécessaires pour massonner depuis deux pieds au-dessous du rez-de-chaussée jusques à quatre ou environ au-dessus. Le tout fait et accorde au fort de Ville-Marie, et l'entretien de quoi lesdites parties se sont réciproquement obligées sur leurs biens présents et à venir.

Ce fait le onzième jour d'octobre 1658 après-midi, en présence des sieurs Lambert Closse et Étienne Bouchard, témoins à ce requis, qui ont signé avec ledit seigneur gouverneur, ledit Archambault ayant déclaré ne savoir écrire ni signer.

De Maisonneuve Bouchard L. Closse Notaire Basset avec paragraphe

Commis au greffe Notaire Bénigne Basset

AUTRES SOURCIERS ET RADIESTHÉSISTES DU QUÉBEC

 

Mgr ÉDOUARD JETTÉ

   Né à St-Jacques de Montcalm, le 9 août 1898, ordonné prêtre le 31 mai 1923, doctorat en philosophie à Rome (1929); licencié ès lettres à Paris (1931); évêque auxiliaire de Mgr Papineau (1948); nommé administrateur apostolique du diocèse de Joliette (1962); depuis 1968, il est retraité à St-Jacques.


Mgr ÉDOUARD JETTÉ cite dans son livre "Au seuil du subconscient"que toute la "Radiesthésie" se résumerait à ceci : nous serions doués d'une faculté sensible, encore mystérieuse, nous permettant d'atteindre des objets qui sont hors de la portée normale de nos cinq sens. Il suffirait de se poser une question précise pour obtenir assez souvent une réponse à cette question.

Mme ADÉLA TREMBLAY-SERGERIE

    Née à Chicoutimi, le 5 février 1904, poursuivi le cours des jeunes filles de l'époque chez les Soeurs du Bon-Pasteur de sa ville natale. Elle étudia de tout, de la philosophie à l'atome, fut journaliste pour les journaux régionaux. En 1967, elle publia un livre portant le titre "DE LA CELLULE À LA MORPHO-PSYCHOLOGIE HUMAINE", elle y traite non seulement de la biologie, mais de caractérologie, de psychologie des formes, d'évolution de l'homme et d'une projection de l'homme futur.

A travers toutes ses activités, elle commença à communiquer au moyen de la RADIESTHÉSIE avec les lois de l'Univers. Comme, elle désirait sans cesse connaître l'origine des choses, sa méthode de communication (pendule et grapho-disque) allait toujours de plus en plus profondément dans l'Univers. Elle y rapportait des informations précieuses, qui au début, lui paraissant incroyables. Cette dame d'un grand savoir possédant la Conscience Cosmique savait interroger (poser des questions) son pendule en état de "neutralité totale".

Après le décès de son mari, elle partit étudier à l'université de Louvain en Belgique, la psychologie, la caractérologie et toutes les sciences connexes qu'elle trouvait moyen d'unir les unes aux autres. Elle fût couronnée de diplômes.

Mme Adéla Tremblay-Sergerie revint dans la région métropolitaine, elle utilisa son "balancier" pour communiquer dans tous les domaines inimaginables, les informations reçues radiesthésiquement sont "Universelles et Uniques". Ces milliers de pages de documents sont disponibles à la : "FONDATION SCIENTIFIQUE UNIVERS, Montréal."

M. CLARENCE BARIL

    Né à Worcester, Massachusetts, État-Unis, en 1904, raconte qu'un jour, un homme munit d'une branche en "Y" est venu chez leur voisin et qu'il y découvrit une source d'eau, le lendemain, l'homme avait oublié sa branche, il l'utilisa en marchant sur le terrain de ses parents et surprise la branche pointa vers le sol, on creusa et une source d'eau jaillit. Son état de Sourcier venait de se réveiller en lui. Un jour, il déménagea dans la région des Deux-Montagnes, il travailla 31 ans, à la Northern Électric. (voir Journal de Montréal, 18 août 1991)

M. Clarence Baril explique : qu'être Sourcier, ce n'est pas une profession, non plus un art, ni un métier, ni une chose que l'on ne peut protéger par un brevet, ni que l'on ne peut donner en héritage, mais un état d'être, de découvrir les veines d'eau potable de tel lieu.


MME. RAYMONDE NADEAU

   Fondatrice du "Centre d'Études Radiesthésiques du Québec" enregistré à l'Institut Financière du Québec depuis de nombreuses années, cite :

"Les nombreux textes de Mme Adéla Tremblay-Sergerie m'ont donné une confiance illimitée en mon potentiel."

La RADIESTHÉSIE fut utilisée depuis des siècles pour détecter les "Hauts Lieux Telluriques " (Cathédrale de Chartres, Chapelle du Frère André, 1ère chapelle de Notre-Dame du Cap au Cap-de-la-Madeleine, de Sainte-Anne de Beaupré etc.) trouver des choses cachées, invisibles aux yeux humains. Les grandes connaissances des Égyptiens et des Chinois nous ont été transmises par des moines et des prêtres; elles permirent la découverte de cette clé radiesthésique, qui est la "Neutralité".

La RADIESTHÉSIE est un "Moyen de Communication Énergétique" de l'Intuition située dans le Cerveau Gauche, activant le Cerveau Droit donnant la réponse, c'est une "Ouverture" à diverses voies d'investigation humaine, c'est un TOUT, un OUTIL utilisé pour aborder les besoins individuels.

Dans le Grand Univers Cosmique, TOUT est ONDES, RAYONS, VIBRATIONS ils sont à notre service. Tout vibre dans la nature, tout y est énergie et donc tout possède une "signature qui permet la Communication et la Reconnaissance".

                                              Paix- harmonie- amour

                                                                   Cosmiquement vôtre, Raymonde Nadeau


AILLEURS DANS LE MONDE

GALILEO-GALILEI, dit GALILÉE (1564-1642)

Savant italien, tout à la fois physicien, mathématicien et astronome, fondateur de la science expérimentale en mathématiques, établit le premier : les lois de fonctionnement du "Pendule".

 

JEAN-PAUL FOUCAULT,(1819-1868)

Physicien français, mesure la vitesse de la lumière à l'aide d'un miroir tournant; puis invente le gyroscope. Au même moment, il démontre à l'aide de son "Pendule" la rotation de la terre.

  

Monsieur L'ABBÉ MERMET (1866-1937)

Surnommé "Prince des Sourciers "

 

Monsieur L'ABBÉ BOULAY (1865-1958)

Père de la Radiesthésie,

inventeur en 1929, du mot "Radiesthésie"

  

HENRY de FRANCE, père (1872-1947)

L'aristocrate de la Radiesthésie.

  

JOSEPH TREYVE (1877-1946)

Surnommé : "des Fleurs et des Sources".

  

YVES ROCARD


Il a publié : "Le Signal du Sourcier" puis "La Science et les Sourciers

  

ALFRED LOMBAT

En 1930, il ouvre à Paris, "La Maison de la Radiesthésie" qui a

toujours pignon sur rue dans cette ville lumière.

  

JEAN de la FOYE

Il publia "Ondes de Vie, Ondes de Mort" en 1975.

  

L. CHAUMERY et A. de BELIZAL

Ils publièrent "Physique micro-vibratoire et "Essai de Radiesthésie Vibratoire" en 1976.

  

GEORGES LAKHOWSKY

Physicien, informe que "la Radiesthésie est la science de demain".

En septembre 1911, eut lieu à Hanovre, en Basse-Saxe, le premier congrès des Sourciers et en 1913 fut fondé en Allemagne : "l'Union Internationale des Sourciers ".

HISTORIQUE DE LA RADIESTHESIE

AU QUÉBEC